10/02/12 // Le nouvel Observateur // La responsabilité sociale des entreprises (RSE) : un nouvel enjeu pour l’entreprise de demain

rse-2.jpg La responsabilité sociale des entreprises semble être au coeur des préocccupations du monde de l’entreprise. La preuve en est : les meilleures initiatives de la Grande distribution française en matière de RSE viennent d’être récompensées par le Grand prix ESSEC de la distribution responsable.
La responsabilité sociale des entreprises (RSE) renvoit à la participation volontaire des entreprises aux enjeux de développement durable. En partenariat avec les acteurs de la société civile (ONG, associations, autorités publiques, clients), l’entreprise décline trois types d’activités, environnemental, social et économique.Dans un monde où les acteurs de la société civile jouent un rôle de plus en plus important, développer des actions s’inscrivant dans ce nouveaux concept qu’est « la responsabilité sociétale » devient un véritable moteur de développement pour les entreprises. A titre d’exemple, Google a installé en 2006 la plus grande usine de production de cellules solaires au monde en Californie, près de San Jose. Areva a également mis en place une démarche d’Investissement Socialement Responsable (ISR). Et last but not least, la grande distribution s’est également mise au parfum.

Le grand prix Essec 2012 de la distribution responsable
La chaire des produits de grande consommation de la prestigieuse école de commerce ESSEc a lancé en septembre 2011 le « grand prix ESSEC ». Destinée à promouvoir les actions des distributeurs français en matière de RSE, cette récompense cherche aussi à stimuler les entreprises pour faire du secteur un moteur de développement sociétal. Pour cette première cérémonie en 2012 et parmi 65 dossiers de candidature, Carrefour, Monoprix, Nature et Découverte, Boulanger, Mousquetaires, Auchan ont tous remporté un prix. Quant au Grand prix Essec 2012, c’est le groupe de Jean-Charles Naouri, Casino, qui en a bénéficié.

L’heureux lauréat : le groupe Casino
Le groupe Casino n’est pas parti les mains vides. Récompensé pour l’ensemble de sa politique au niveau RSE, trois initiatives sont particulièrement sorties du lot. D’abord l’initiative « Citygreen » de la filiale logistique « Easydis » du groupe a réussi à concilier diminution des émissions de CO2 avec réduction du bruit sonore en développant une gamme de camions de livraisons dans les centres-villes. Le jury a également félicité l’entreprise pour avoir mis en place un « indice carbone à l’étiquetage environnemental » depuis 4 ans. Celui-ci a même été prolongé en 2011 par la création de l »indice environnemental ». Enfin, Casino est le seul parmi les participants à bénéficier du label Diversité, cerifié par l’AFNOR en 2009.

Le lancement du prix de l’Essec, sensé récompenser les meilleures initiatives de la grande distribution en RSE, témoigne d’une certaine démocratisation des actions responsables dans le monde de l’entreprise. A l’heure où Christian Scharff, directeur de l’Institut pour le Mouvement Sociétal du Luxembourg, estime que la RSE est plus que jamais d’actualité, c’est plutôt bon signe.

 

Derniers articles